Sur TikTok, un deepfake de Tom Cruise est impressionnant de réalisme

Sur TikTok, un deepfake de Tom Cruise est impressionnant de réalisme

février 27, 2021 0 Par Samira Boucheki




Sur Tik Tok, un deepfake imite à la perfection Tom Cruise


© Tik Tok deeptomcruise
Sur Tik Tok, un deepfake imite à la perfection Tom Cruise

RÉSEAU SOCIAUX – Il parle, bouge et ressemble à s’y méprendre à Tom Cruise. Et c’est effectivement le visage de l’acteur américain que l’on reconnaît dans la vidéo du compte @deeptomcruise sur Tik Tok, et pourtant ce n’est pas lui. Un homme aux traits proches de celui de la star de mission impossible a réalisé un deepfake impressionnant qu’il a posté sur Tik Tok, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Le deepfake, une technologie de pointe utilisée par les studios hollywoodiens, pour faire revivre un acteur décédé dans un film, comme ce fut le cas avec Peter Cushing dans “Rogue One: A Star Wars Story”, est un mélange d’intelligence artificielle et d’algorithmes complexes permettant de caler, comme un masque, le visage d’une personne sur un corps en mouvement.

Le compte visiblement nommé “deeptomcruise” pour mentionner qu’il s’agit de deepfake et non de la star américaine a gagné un nombre impressionnant d’abonnés en postant cette vidéo, ce vendredi 26 février. Selon Le bord, @deeptomcruise a fait un bond de 236.000 followers après avoir posté cette vidéo où l’on peut voir l’acteur s’adresser à la caméra et jouer au golf.

Que ce soit une fascination pour cette technologie permettant de jouer avec l’image d’une célébrité derrière l’écran de son ordinateur ou une méprise qui a fait croire à certains que Tom Cruise se lançait sur Tik Tok, le deepfake mettant en scène Tom Cruise et si réaliste que cela en est effrayant.

Trompe-l’œil

Cependant, en regardant l’image avec attention et plan par plan, on se rend rapidement compte que quelque chose ne va pas: ceux qui suivent l’acteur depuis ses débuts se rendront compte qu’il apparait plus jeune et plus grand qu’il ne l’est. En s’attardant sur le mouvement des lèvres, on note également qu’il n’est pas correctement synchronisé avec le son. Et pour finir, lorsque l’homme sous le masque de Tom Cruise enfile ses lunettes de soleil, on peut voir les détails du visage changer, laissant apparaître un nez et une bouche qui n’appartiennent pas à l’acteur.

Le secret de ce deepfake réalisé dans les règles de l’art se cache dans les techniques utilisées pour le réaliser. Tout d’abord, l’homme derrière le masque de Tom Cruise ressemble à l’acteur. D’après 20 minutes, il s’agirait peut-être de l’acteur Miles Fischer qui avait déjà partagé des deepfake de Tom Cruise sur son compte Instagram.

Ensuite, il y a le cadre. Alors que la plupart des deepfake jouent avec des décors déjà existants, comme des films ou des séries, celui-ci se déroule dans le monde réel et joue sur les codes des vidéos partagées sur les réseaux sociaux. Il ne faut pas oublier l’imitation de l’acteur, dont la voix et les mouvements sont très ressemblants à ceux de l’Américain “IRL”. Pour finir, on revient encore à la technologie. Le deepfake est associé à la technique du faceswap qui consiste à cartographier, deux visages pour les inverser, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article avec l’exemple de Donald Trump transposé dans la série “Better Call Saul” par le youtubeur Ctrl Maj face.

Entre humour et diffamation

Alors que les deepfake sont souvent utilisés à des fins humoristiques, où ceux qui l’utilisent, notamment via des applications dédiées, se mettent en scène dans la peau de Rambo ou de Rocky, d’autres encore s’amusent à faire dire n’importe quoi à des hommes politiques ou à les intégrer dans des séries télévisées. Le Youtubeur Ctrl Shift Face en a même fait sa spécialité.

Silverster Stallone à la place de McCulley Culkin dans “Maman j’ai raté l’avion” ou encore Jeff Goldblum à la place de Rami Malek dans “Mr.Robot”, le deepfake permet de réécrire une histoire ou d’utiliser un dialogue ou une scène bien connue pour la mettre dans la bouche de quelqu’un d’autre.

Un jeu qui peut s’avérer dangereux lorsqu’il est utilisé pour embrouiller les esprits et ternir une réputation. En juin 2019, le créateur de Facebook, Mark Zuckerberg avait été victime d’un deepfake où on le voyait tenir un discours inquiétant à propos de son réseau social. Un mois plus tôt, c’était la sénatrice Nancy Pelosi qu’on pouvait voir s’exprimer difficilement, comme si elle était ivre dans une vidéo.

À voir également sur Le HuffPost: Avec le deepfake, un musée redonne vie à Salvador Dali